Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Le Premier ministre, Albert Ouédraogo, a représenté ce samedi 18 juin 2022, le Président du Faso, à la cérémonie d’installation officielle du nouveau président de la communauté musulmane du Burkina Faso, El Hadj Moussa Kouanda. Désigné en octobre dernier pour présider la destinée de la communauté musulmane pour les cinq prochaines années, El Hadj Kouanda s’est réjoui de la fin de la crise qui a ébranlé cette communauté et promis de travailler pour la cohésion et le retour de la paix au Burkina Faso.

Pour manifester ce désir de participer à cet élan, il est organisé, à l’issue de la cérémonie d'installation, un panel sur la crise sécuritaire et la cohésion sociale au Burkina Faso En effectuant le déplacement du Palais des sports de Ouaga 2000 ce samedi 18 juin 2022, le Premier ministre, Albert Ouédraogo, a voulu traduire toute la satisfaction des plus hautes autorités quant au retour de la cohésion au sein de la communauté musulmane du Burkina Faso. En effet, en octobre 2021, lors de son 13e congrès ordinaire, la communauté musulmane avait pu choisir un président, El Hadj Moussa Kouanda et ce, après une période de crise interne. Ce fut un évènement salué à sa juste valeur par tous les fidèles musulmans, car la plus grande communauté religieuse du Burkina Faso venait de franchir une zone de turbulence qui a mis à rude épreuve, la cohésion et l’unité en son sein.

Celui qui a en charge, la destinée de la communauté musulmane pour les cinq prochaines années, aura la lourde mission de maintenir, voire de renforcer cette nouvelle dynamique, au grand bonheur des adeptes de cette religion, mobilisés pour la circonstance. Dans son message, El Hadj Moussa Kouanda a rassuré de tout mettre en œuvre pour que la communauté musulmane joue pleinement son rôle dans la recherche de la paix au Burkina Faso.

Il a invité tous les fidèles musulmans, à s’unir pour sauver le Faso, car l’heure est grave, avec les attaques terroristes qui menacent les fondements de la Nation burkinabè. Le même appel a été lancé à la CEDEAO, l’institution sous régionale, afin qu’elle accompagne notre pays qui traverse une période difficile. Pour sa nouvelle mission, El Hadj Moussa Koanda a reçu des 13 grands imams des 13 régions du Burkina, le Saint coran et une canne de commandement.

Le ministre en charge des affaires religieuses et coutumières, Issaka Sourwema a félicité, au nom du gouvernement, le nouveau président et son équipe, tout en leur souhaitant leurs vœux de succès. Il a salué la contribution de la communauté musulmane dans la recherche de la paix et de la cohésion sociale dans notre pays. Pour lui, la mobilisation de ce jour, et la participation de toutes les autres communautés, sont un symbole fort de notre pays, riche de sa diversité et de sa cohésion. Il a réaffirmé la disponibilité du gouvernement, à accompagner le nouveau bureau, surtout dans ce contexte où notre pays a plus que jamais besoin de l'unité de ses filles et fils, pour relever les défis du moment.

La cérémonie coincide avec le 60e anniversaire de la communauté musulmane. Elle a connu la participation de délégations de fidèles musulmans de tout le pays, ainsi que des délégations du Bénin, de la Côte d’Ivoire, du Mali, du Sénégal et du Niger, tous venus apporter leur soutien au nouveau président et la communauté musulmane de notre pays. Cette cérémonie d’installation a aussi été marquée par l’organisation d’un panel sous le thème général du défi sécuritaire et de la cohésion sociale au Burkina Faso. Ce panel sera co-animé avec les délégations des pays amis invités.

DCRP/Primature